Bonjour . N'oubliez pas de commandez vos bûches glacé ou crème . Le magasin sera ouvert le lundi 25 décembre et le lundi 1 janvier et sera fermé le mardi 26 décembre et le mardi 2 janvier merci Bonne fêtes a tous

11, 12 et 13 MAI - Les Saints de Glace

"Saint Mamert, Saint Servais, Saint Pancrace sont les trois vrais saints de glace"

Pourquoi dit-on qu’il faut attendre que les Saints de glace soient passés avant de faire ses plantations ?

Issus d’une vieille croyance populaire européenne, les Saints de glace sont fêtés chaque année les 11, 12 et 13 mai. Nos ancêtres avaient constaté qu'une brutale chute de la température nocturne ou plutôt matinale arrivait tous les ans aux alentours de ces trois journées. Cet élément climatologique qu'est le gel nocturne ou matinal, particulièrement désastreux pour les plantations qui pourraient se trouver alors en début de germination, les incitait à laisser passer l'événement avant d'entreprendre les grands travaux de printemps comme les semis, le repiquage, et les plantations. Les agriculteurs des régions du Nord de la Méditerranée imploraient alors Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenait généralement à cette époque.

jardinage


Ces 3 jours ont donc mauvaise réputation pour toutes les «mains vertes» qui ne jardinent jamais avant le passage de ces journées annonciatrices d'un retour tardif des gelées, capables de réduire à zéro le travail des téméraires qui auraient osé planter avant cette échéance.

Aujourd'hui encore une multitude de jardiniers avisés ne négligent pas ce vieux dicton et même la météorologie pourtant peu soucieuse des proverbes, ne nie pas qu'il existe une période très froide qui peut survenir jusque fin mai. Les astrophysiciens, spécialistes particulièrement minutieux de notre ciel, ont pour leur part remarqué que vers la mi-mars, l'orbite de la terre passe par une zone de l'espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraîne une baisse de l'apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température.

En moyenne, le dernier jour de gel se produit deux semaines plus tôt aujourd'hui qu'il y a vingt ans, et trois semaines plus tôt que dans les années 60. Ce décalage s'observe partout, quelle que soit l'altitude, et même si les années records ne sont pas les mêmes.
Comme l'évolution de la végétation dépend beaucoup des températures de la journée et que celles-ci se sont très peu réchauffées au XXe siècle, la floraison de la vigne et des arbres fruitiers n'a pas subi le même décalage. Le risque de gel des cultures est donc en nette diminution actuellement. Avec le réchauffement climatique, il faut donc non seulement avancer les saints de glace de plusieurs semaines, mais, en plus, il faut savoir qu'ils ont perdu de leur virulence. D'ailleurs, les archives de Météo-France sur 70 ans (1939-2009) montrent que ce phénomène ne s'est déroulé que 4 fois.

Jacques Caglio sur

Ardèche Cruas

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !